Bar: après le chalutage pélagique, la pêche de loisir limitée

Le 30 mars 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La France compte 1,3 million de pêcheurs à la ligne
La France compte 1,3 million de pêcheurs à la ligne

Après l’interdiction du chalutage pélagique du bar jusqu’en avril[1], pendant la période de reproduction, une nouvelle mesure d’urgence a été prise, le 27 mars, par le Conseil européen pour préserver l’espèce.
 



[1] Dans les eaux du Nord-ouest: mer Celtique, mer du Nord, mer d’Irlande et autour des îles de la Manche

 

La pêche de loisir est désormais limitée à 3 prises de 42 centimètres minimum par personne et par jour. Une décision moins ambitieuse que prévu, le Conseil ayant d’abord envisagé de plafonner les captures à un seul poisson par jour.

Avec plus de 1,3 million de pêcheurs à la ligne, la France est directement concernée. L’Hexagone est suivi par le Royaume-Uni où 900.000 personnes pratiquent également la pêche récréative.

Selon le Conseil international pour l’exploration de la mer (Ciem), les captures de bar devraient être réduites de 80% pour enrayer le déclin de cette espèce dans les eaux européennes, observé depuis 2010.

Si le chalutage pélagique représente 25% des prises pendant la période de reproduction, la pêche récréative en compte autant. 50% des prises restent toutefois autorisées (chalut de fond et filet), mettant toujours en péril l’avenir de l’espèce.