Automobile : l’UE muscle son arsenal anti-pollution

Le 25 janvier 2021 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Compteur
Compteur

Un mouchard va contrôler les émissions de CO2 des véhicules neufs. Un moyen de s’assurer de la conformité des déclarations des constructeurs.

 

 

C’est l’une des conséquences du Dieselgate. Depuis le 1er janvier 2020, un «mouchard» baptisé OBFCM[i] doit équiper toutes les voitures neuves afin d’en mesurer les émissions. Un bon moyen de vérifier que les émissions réelles correspondent aux performances affichées par le constructeur lors de l’homologation. «Pour éviter que l'écart entre les émissions testées en laboratoire et les émissions réelles n'augmente, la Commission, à partir de 2021, collectera régulièrement des données sur les émissions de CO2 et la consommation d'énergie réelles des voitures et des camionnettes», justifie sur son site l’exécutif communautaire. A terme, les constructeurs, eux, pourraient être sanctionnés. Bruxelles surveillera l’évolution de cet écart entre 2021 et 2026. Sur cette base, une nouvelle réglementation pourrait voir le jour dans quelques années.

Le logiciel enregistre kilométrage, consommation, vitesse, volumes d’émissions (en CO2) rejetées dans l’atmosphère. Et ce, sur toute la durée de vie du véhicule. Les données seront ensuite récupérées, enregistrées par les constructeurs automobiles qui devront les transmettre aux autorités européennes. La manière exacte dont les données seront collectées puis transmises à la Commission doit encore être clarifiée.

Un service dédié

En France, c’est le service de surveillance du marché des véhicules à moteur (SSMVM) créé en septembre 2020, qui sera chargé de vérifier la conformité d’au moins un véhicule par tranche de 40.000 automobilistes. Des contrôles additionnels pourront être menés suite à des plaintes par exemple. Chaque année, l’organe produira un rapport d’activité et les contrevenants seront sanctionnés.

On peut s’interroger sur l’efficacité de la démarche. Si Volkswagen ou encore Renault ont assuré avoir installé le mouchard, d’autres traînent la patte. Contactés par Le Parisien, et sous couvert d’anonymat, certains industriels admittent que l’installation du dispositif est en cours. L’un d’eux affiirme même  «ne pas être au courant».

 



[i] On Board Fuel Consumption Meter