Arctique : moins de glace mais plus de trafic

Le mercredi 02 septembre 2020 à 18h 54 par Victor Miget
En Arctique, la suie rejetée par les moteurs des navires en recouvre la glace et absorbe le rayonnement solaire; accentuant le rythme de fusion des glaces.
En Arctique, la suie rejetée par les moteurs des navires en recouvre la glace et absorbe le rayonnement solaire; accentuant le rythme de fusion des glaces.

Selon une analyse de Reuters, la croissance du trafic de navires commerciaux empruntant les nouvelles routes maritimes du grand Nord est exponentielle. Ce qui n’est pas sans conséquence sur l’environnement.

 

Extrait : La fonte des glaces de mer ouvre de nouvelles routes maritimes. En mai dernier, la route maritime du Nord (RMN), qui relie le port de Mourmansk au détroit de Béring par les côtes sibériennes, a pu ouvrir à la navigation avec deux...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus