7 % des Français consomment bio tous les jours

Le 13 avril 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Fin 2010, la France comptait environ 20.600 agriculteurs bio[1] (autour de 3 %) soit 50 % de plus par rapport à 2008, a annoncé aujourd’hui 3 février l’Agence bio, qui parle de « croissance historique ». La part de Français acheteurs de produits bio reste quant à elle stable.

« Malgré le contexte de crise, l’agriculture biologique poursuit son développement », note le groupement d’intérêt public créé en 2001 et qui fête donc ses 10 ans d’existence. « On estime que la croissance du marché total des produits bio s’est élevée à + 10 % en France en 2010 », poursuit-elle.

Ce succès est notamment dû au fonds Avenir bio du gouvernement, lancé en 2008, qui a permis de soutenir 35 programmes visant à structurer les filières bio. En trois ans, 8,2 millions d’euros ont été attribués à 92 bénéficiaires pour les encourager à développer l’agriculture biologique de manière contractuelle. Un nouvel appel à projets sera lancé le 7 février prochain.

Malgré la réduction de moitié du crédit d’impôt dont bénéficient les agriculteurs convertis à l’agriculture biologique par la loi de finances 2011 (dans le JDLE), passant de 4.000 à 2.000 euros, « le soutien à l’agriculture bio n’est pas pour autant en baisse », a expliqué François Thierry, président de l’Agence bio. « Des aides complémentaires, et le fonds Avenir bio sont là pour aider la filière », précise-t-il.

En ce qui concerne les surfaces conduites en agriculture biologique, celles-ci ont augmenté de 23,5 % en 2010 par rapport à 2009. « La France comptait, fin 2010, 836.000 hectares conduits en bio : environ 261.000 en conversion[2] et 576.000 en bio », selon les premières estimations de l’agence. Mais il faut savoir qu’en 2009, le bio représentait seulement 2,46 % de la surface agricole utile (SAU) et environ 2,9 % en 2010, ce qui reste un pourcentage faible face à l’agriculture conventionnelle. Pour rappel, le Grenelle de l'environnement a fixé un objectif de 6 % de terres agricoles consacrées au bio d'ici 2012 et 20 % en 2020.

La région Rhône-Alpes reste la première région de France en termes d’exploitations bio (environ 2.300). Elle est suivie de près par le Languedoc-Roussillon (2.200 exploitations), et Midi-Pyrénées (2.100).

Côté consommation, 43 % des Français ont consommé au moins une fois par mois des produits bio, dont 23 % au minimum une fois par semaine, soit plus d’un Français sur cinq, selon le nouveau baromètre CSA/Agence bio. « Des chiffres qui restent stables malgré la crise », a précisé Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence bio. Ils sont tout de même 7 % à consommer bio tous les jours.

La principale raison de consommer bio reste la santé (91 %), suivie par la qualité et le goût des produits (89 %). Le souci de préserver l’environnement passe après la sécurité (86 %). Encore 79 % des interrogés jugent le prix du bio trop élevé.

Les produits bio les plus consommés sont les fruits et légumes (80 % des consommateurs-acheteurs, comme en 2009). Arrivent ensuite les produits laitiers (lait, fromages, autres) et les œufs. Les produits d’épicerie se situent en 4e position.

Enfin, l’importation de produits bio reste très importante : près de 68 % des fruits et légumes (surtout exotiques) sont importés pour satisfaire une forte demande et une faible production locale. Mais certains secteurs, comme le vin bio, sont exportateurs.



[1] En 2010, plus de 4.100 nouveaux agriculteurs se sont engagés dans cette voie

[2] Dont 158.000 en conversion de première année