- 

ZFE: la France tente de rattraper son retard

Le 17 avril 2019
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La France ne compte que 3 ZFE.
La France ne compte que 3 ZFE.

19 collectivités lauréates à l’appel à projet sur les zones à faible émissions.

En novembre dernier, il existait 231 zones à faibles émissions (ZFE) dans 13 pays de l’Union européenne, dont 3 en France. Une situation que le gouvernement veut faire évoluer. Mardi 16 avril, le gouvernement et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) ont sélectionné 19 lauréats[1] à l’appel à projets ZFE.

Ces collectivités se partageront, royalement, 1,3 million d’euros pour réaliser des études de faisabilité ou des opérations d’accompagnement de mise en œuvre de ces zones.

Le principe d’une ZFE consiste en la possibilité pour une municipalité de limiter l’accès à une partie du territoire aux véhicules les plus polluants pendant une période donnée (jours, heures, etc.), selon des critères de son choix, dans l’objectif d’améliorer la qualité de l’air et de protéger la santé des populations. En France, il est possible de mettre en œuvre ce dispositif sous l’appellation ‘zones à circulation restreinte’ (ZCR). Seules, Grenoble, Strasbourg et Paris s’en sont donné la possibilité.



[1] Grenoble-Alpes Métropole, Métropole européenne de Lille, Plaine Commune, Eurométropole de Strasbourg, Vallée de l'Arve, Métropole Aix-Marseille-Provence, Toulouse Métropole, Montpellier Méditerranée Métropole, Métropole de Lyon, Saint-Etienne Métropole, Grand Paris, Métropole Toulon-Provence-Méditerranée, Communauté urbaine d’Arras, Métropole du Grand Nancy, Grand Annecy, Valence Romans Agglo, Communauté d’agglomération de La Rochelle, Fort de France.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus