Xynthia : plaintes au pénal et au civil

Le 04 mai 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

L'Association des victimes des inondations à La Faute-sur-Mer (Vendée), l’Avif, devrait déposer plainte au pénal d'ici 15 jours a déclaré à l'AFP l'avocate Corine Lepage dimanche 2 mai.

« Porter plainte est le seul moyen dont nous disposons pour obtenir des explications sur cette catastrophe et rechercher des responsabilités », a expliqué Xavier Machuron-Mandard, le vice-président de l’Avif, dans une interview accordée à L’Express.fr lundi.

L'association devrait également contester la délimitation des « zones noires », où toute habitation serait désormais interdite. 915 maisons sont concernées en Vendée -241 à L'Aiguillon-sur-Mer, et 674 à La Faute-sur-Mer-, dont 117 résidences principales.

Lundi, le préfet de Vendée a cependant annoncé que ces zones rebaptisées « zones de solidarité », où l'Etat propose un rachat à l'amiable avant destruction, pourront être « ajustées » d'ici l'été, afin d’inclure des maisons à leur demande, et d’en exclure d’autres après une enquête de terrain. Le nouveau zonage sera soumis à enquête publique avant fin juillet.

Par ailleurs, l’Association de défense des intérêts des victimes de Xynthia, a déposé lundi des recours devant le tribunal administratif de Poitiers contre la délimitation des « zones noires » en Charente-Maritime, selon l’AFP. Ce recours vise à mettre en attente l'application des décisions liées à ces zones. Une autre requête visant à rendre public l’arrêt de zonage et les études ayant servi de base à la délimitation des zones noires a été déposée en parallèle.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus