Xynthia: 1.400 logements en «zones noires» seront détruits

Le 08 avril 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

 

Au total, 1.393 logements inondés lors de la tempête Xynthia, dont 798 en Vendée et 595 en Charente-Maritime, seront détruits car situés en zone «d'extrême danger», a annoncé mercredi 7 avril le porte-parole du gouvernement Luc Chatel, selon l’AFP.

 

Ces logements figurent dans les «zones noires» délimitées par l'Etat «où les risques peuvent être mortels» selon la communication du ministre chargé de l'environnement, Jean-Louis Borloo, présentée en Conseil des ministres. Ces zones devront retourner à l'état naturel. Le déménagement des occupants pourra se faire soit par «acquisition à l'amiable des biens», soit par «procédure d'expropriation engagée par l'Etat», financées par le fonds de prévention des risques naturels majeurs.

 

Par ailleurs ont été définies des «zones jaunes», car «exposées aux risques mais qui peuvent être protégées». Ces secteurs «devront faire l'objet d'un programme de protection basé sur des systèmes d'alerte, d'évacuation, de prescriptions techniques sur les bâtiments ou encore de protection collective». Enfin des «zones orange» nécessitent une «expertise complémentaire pour être classées noires ou jaunes», a indiqué le préfet de Charente-Maritime, Henri Masse, jeudi à La Rochelle, selon l’AFP.

 

La définition des zones repose sur plusieurs critères comme la hauteur d’eau constatée (à partir d’un mètre), la vitesse/force de la vague, ou la possibilité de se protéger. Les préfets ont communiqué aux maires  hier après-midi les zonages précis et des réunions publiques  d’information pour les habitants devaient se tenir jeudi. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau , s’est voulu   rassurant sur France Info, ce matin, en indiquant qu’ «il pourra y avoir certains accommodements si des études montrent que pour telle ou telle maison, on peut trouver d'autres solutions».


Vers le  compte-rendu du Conseil des ministres




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus