Xynthia: 1.200 digues renforcées d'ici 2016

Le 15 juillet 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le projet de plan de prévention des submersions marines et des crues rapides, dit « plan digues », présenté en Conseil des ministres mardi 13 juillet, par le ministre d’Etat chargé de l’environnement, Jean-Louis Borloo, sera soumis à une large consultation associant les parties prenantes, en particulier les associations de collectivités locales, jusqu’en octobre.

L’Etat propose un programme d’investissement de 500 millions d'euros permettant le renforcement d’environ 1.200 km de digues de 2011 à 2016. Il pourra être financé jusqu’à 40 % par le Fonds de prévention des risques naturels majeurs (Fonds Barnier). Des Fonds européens Feder pourront être mobilisés en complément. L'Etat s’est engagé à prendre à sa charge 50% du coût de rénovation des digues endommagées par Xynthia (voir le JDLE du 18 mars)

La France compte environ 8.000 km de digues fluviales et plus de 1.000 km de digues et autres ouvrages de défense contre la mer. La tempête Xynthia du 28 février a mis en évidence la fragilité de certains ouvrages. Sur 864 communes littorales « inondables », seuls 46 plans de prévention des risques (PPR) ont été approuvés et 71 prescrits. Selon le plan Digues, une liste doit être établie d’ici fin 2010 pour signaler les territoires pour lesquels un PPR sera élaboré dans un délai de trois ans.

Le plan Digues repose sur 6 axes de travail: maîtriser l’urbanisation dans les zones à risques ; améliorer le dispositif de vigilance et d’alerte ; renforcer les digues et systèmes de protection; organiser la maîtrise d’ouvrage des digues, renforcer les contrôles de sécurité des ouvrages de protection et améliorer la connaissance et la culture du risque.

Un comité de pilotage pluripartite chargé du suivi du plan sera mis en place à l’issue de la concertation. Les premières opérations de renforcement d’ouvrages pourront être sélectionnées d’ici fin 2010.

Selon Jean-Louis Borloo, « ce plan nous permettra de doubler le rythme actuel des investissements dans le renforcement des digues. Il doit nous permettre de préparer l’avenir face aux défis qui nous attendent comme l’élévation du niveau des mers dans les prochaines décennies ».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus