Washington surtaxe les panneaux solaires chinois

Le 18 mai 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plusieurs milliers d'emplois pourraient être perdus.
Plusieurs milliers d'emplois pourraient être perdus.
CASE

La guerre est décidément déclarée entre la Chine et les Etats-Unis. Du moins pour ce qui concerne les énergies renouvelables. Dix-huit mois après avoir déposé une plainte devant l’organisation mondiale du commerce (OMC) contre les aides publiques dont bénéficieraient les constructeurs chinois d’éoliennes [JDLE], Washington récidive.

 

Cette fois, c’est de panneaux photovoltaïques dont il s’agit. Faisant suite à une plainte déposée par la filiale américaine de Solar World (un groupe allemand), le département du commerce a annoncé, jeudi 17 mai, avoir imposé une surtaxe de 31%, en moyenne, aux panneaux photovoltaïques importés de l’empire du milieu. Selon Solar World, les producteurs chinois bénéficient de subventions de Beijing; ce coup de pouce leur permettant de vendre à perte sur les marchés extérieurs: une pratique, qui si elle était avérée, serait contraire aux règles de OMC.

Applaudie par les constructeurs américains, cette mesure n’enchante pas les installateurs de panneaux. L’an passé, la moitié de la capacité photovoltaïque mise en service outre-Atlantique était d’origine chinoise. Or, le renchérissement de ces produits risque d’influer sur la demande, s’inquiète Sun Edison. Une étude commandée par le même président de la Coalition for Affordable Solar Energy estime qu’une surtaxe de 50% sur les produits chinois coûterait 14.000 emplois aux installateurs américains.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus