Washington réduit fortement ses émissions de GES

Le 16 avril 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En partie grâce à ses véhicules propres, les Etats-Unis ont réduit leurs émissions de GES.
En partie grâce à ses véhicules propres, les Etats-Unis ont réduit leurs émissions de GES.
DR

C’est la première bonne nouvelle qui suit la publication finale du 5e rapport du Giec[1]. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) des Etats-Unis continuent de baisser. Selon les dernières données de l’agence fédérale de l’environnement (EPA), le numéro deux mondial du réchauffement (derrière la Chine) a émis, en 2012, 6,5 milliards de tonnes équivalent CO2: 3,4% de moins qu’en 2011. Jamais depuis 1994 l’Oncle Sam n’avait aussi peu contribué au renforcement de l’effet de serre.

-11% depuis 2007

Plusieurs raisons expliquent cette bonne nouvelle, indique l’EPA dans un communiqué mis en ligne mardi 15 avril. D’une part, la poursuite du remplacement du charbon par du gaz dans les centrales thermiques. Ensuite, les automobilistes ont moins roulé que l’année précédente. De plus, les concessions regorgent désormais de modèles moins gloutons qu’auparavant. Enfin, l’hiver 2011-12 a été moins rude que le précédent, réduisant d’autant les besoins de chauffage des ménages. Preuve du redémarrage économique: les rejets de l’industrie, des cimenteries et de chaux ont, eux, progressé.

La baisse de l’empreinte climatique américaine n’est pas un accident de l’histoire. Depuis 2007, rappelle l’EPA, les rejets de GES US ont baissé de 11%.

 



[1] Giec: Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus