Washington commence à considérer les travaux du Giec

Le 06 février 2007 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Est-ce le succès du film d’Al Gore, l’offensive «climatique» des congressmen démocrates? Toujours est-il que l’administration Bush commence à doucement modifier sa position sur le «global warming». Vendredi 2 février, au cours d’une conférence de presse commune avec l’administrateur de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), le secrétaire à l’énergie a reconnu que la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique «était un problème qui ne faisait plus débat.» Samuel Bodman a par ailleurs indiqué que les conclusions du rapport du Giec publié vendredi montraient bien le besoin des Etats-Unis à limiter leurs émissions de gaz à effet de serre.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus