Washington commence à considérer les travaux du Giec

Le 06 février 2007 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Est-ce le succès du film d’Al Gore, l’offensive «climatique» des congressmen démocrates? Toujours est-il que l’administration Bush commence à doucement modifier sa position sur le «global warming». Vendredi 2 février, au cours d’une conférence de presse commune avec l’administrateur de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), le secrétaire à l’énergie a reconnu que la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique «était un problème qui ne faisait plus débat.» Samuel Bodman a par ailleurs indiqué que les conclusions du rapport du Giec publié vendredi montraient bien le besoin des Etats-Unis à limiter leurs émissions de gaz à effet de serre.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus