Vous préférez les moules avec ou sans plastique ?

Le 11 juin 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Bon appétit !
Bon appétit !

Dans une étude publiée le 21 mai dans la revue Environmental Pollution, des chercheurs britanniques et chinois démontrent la contamination globale des moules par les déchets plastique.

 

Après les moules-frites, voici les moules-plastique. Des chercheurs des universités de Londres et de Hull (Angleterre) ont en effet découvert des particules de plastiques dans les moules (Mytilus edulis) provenant de zones côtières et de supermarchés britanniques. Si les concentrations varient selon les lieux, tous les échantillons s’avèrent contaminés. Sans exception.

Les 8 prélèvements de moules sauvages ont révélé entre 70 et 290 particules pour 100 grammes de mollusques. En supermarché, les moules précuites ont affiché une concentration plus élevée (140 particules par 100 g) que les moules vivantes (90 particules par 100 g).

 

Fibres textiles

Dans 50% des cas, ces débris -d’un diamètre inférieur à 5 millimètres (micro-plastiques)- étaient composés de polyester et de polythène (un polyéthylène) et dans 37% des cas de fibres textiles (rayonne et coton).

 

Retour à l’envoyeur

«Il est de plus en plus évident que la contamination globale du milieu marin par les micro-plastiques a un impact sur la faune marine et leur entrée dans la chaîne alimentaire montre que nos propres déchets nous sont retournés dans nos assiettes», a déclaré Jeanette Rotchell, professeure à l’université de Hull. «Nous devons maintenant étudier les différentes conséquences de l’ingestion de ces microparticules et envisager des solutions à long terme pour la sécurité alimentaire», a-t-elle poursuivi.

Il est probable que les micro-plastiques s’infiltrent largement dans notre alimentation, et pas seulement par les produits de la mer. Une enquête publiée en septembre dernier avait déjà révélé leur présence dans l’eau du robinet de 12 pays du monde, dont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus