Vols de nuit: l’Advocnar conteste le rapport de l’Acnusa

Le 23 avril 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans une lettre ouverte du 16 avril, l’Association de défense contre les nuisances aériennes (Advocnar) conteste les arguments visant à maintenir les vols de nuit présentés dans le rapport d’activité 2008 (1) de l’Autorité de contrôle des nuisances sonores aéroportuaires (Acnusa) mis en ligne le 6 avril dernier.

L’association s’en prend notamment à l’argument économique, l’Acnusa affirmant que les vols de nuits génèrent en France 60.000 emplois. Une présentation que l’Advocnar juge «tronquée et fallacieuse». «L’activité économique ne justifie en aucun cas la détérioration du cadre de vie des populations survolées», réaffirme Patric Kruissel, le président de l’association. L’Advocnar, qui prône une forte restriction des vols nocturnes (entre 22h et 6h) pour aboutir à terme à un couvre-feu dans les aéroports français, sur le modèle du couvre-feu d’Orly, propose d’autres solutions économiquement viables pour réduire les vols de nuit. Elle suggère par exemple de transférer les vols de nuit en journée sur une même plate-forme, ou encore de transférer les mouvements nocturnes sur une plate-forme dédiée, dans une zone peu urbanisée.

(1) Dans le JDLE «Nuisances aériennes: l’Acnusa fait le point pour 2008»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus