Volkswagen passible d’une amende de 19,7 Md€ en France

Le 23 mai 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Volkswagen
Volkswagen

Dans le cadre du Dieselgate, le constructeur automobile allemand pourrait être condamné à payer 19,7 milliards d’euros, selon une information diffusée dans l’édition du Monde datée du 24 mai.

 

Selon nos confrères du quotidien du soir, qui ont eu accès au procès-verbal rédigé par les services de la répression des fraudes, l’amende infligée à Volkswagen pourrait totaliser 10% de son chiffre d’affaires moyen réalisé sur les exercices 2012, 2013 et 2014. Soit 19,73 Md€, à ajouter aux 19,6 Md€ déjà versés par le groupe au gouvernement américain.

 

Enquête ouverte en mars 2016

Pour mémoire, c’est ce rapport de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui avait donné lieu à l’ouverture, en mars 2016, d’une enquête judiciaire contre le constructeur allemand pour «tromperie aggravée». L’enquête avait été confiée à trois juges d’instruction du pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Paris.

 

950.000 véhicules diesel

Le document confirme aussi que 946.087 véhicules diesel construits par le groupe Volkswagen et vendus en France ont été équipés d’un logiciel frauduleux. Cela concerne environ 600.000 véhicules de la marque Volkswagen, 192.000 Audi, 93.000 Seat et 65.000 Skoda. Soit un chiffre d’affaires frauduleux de 22,78 Md€.

Selon cette même source d’information, le constructeur français Renault serait passible d’une amende de 3,58 Md€ dans l’Hexagone. Le début d’une longue série?

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus