- 

Volkswagen: la Suisse interdit les modèles suspects

Le 02 octobre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Coup d'arrêt au développement de VW en Suisse.
Coup d'arrêt au développement de VW en Suisse.

Cela n’a pas traîné. Onze jours à peine après la découverte du scandale des moteurs menteurs, le groupe Volkswagen est sanctionné en Suisse. Dans un communiqué mis en ligne ce vendredi 2 octobre, l’Office fédéral des routes (Ofrou) annonce l’interdiction de la commercialisation des modèles disposant du logiciel trompeur.

S’appliquant à partir du 5 octobre, cette mesure provisoire vise les véhicules neufs et les voitures d’occasion achetées à l'étranger. Elle ne concerne pas, en revanche, les véhicules déjà immatriculés dans la Confédération, qui peuvent donc continuer de circuler ou être mis en vente sur le marché de l'occasion.

Audi, Seat, Skoda et Volkswagen

La sanction frappe les modèles des marques Audi, Seat, Skoda et Volkswagen construits entre 2009 et 2014 (motorisations Euro 5 uniquement) et équipés de moteurs diesel en version 1,2 l TDI; 1,6 l TDI; et 2,0 l TDI. «La décision de lever l'interdiction d'immatriculation interviendra lorsque de nouveaux éléments d'information seront disponibles», précise l’Ofrou.

En France, une enquête préliminaire pour tromperie aggravée a été ouverte par le parquet de Paris. Les investigations seront conduites par les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique et l'Office anticorruption de la police judiciaire.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus