Volkswagen continue à développer sa politique VHU

Le 18 mai 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Après CFF recycling (1) et le groupe Bartin, le démolisseur SPDO et le broyeur Brion viennent de signer un accord avec le groupe Volkswagen sur le traitement de ses véhicules hors d'usage (VHU). Peu satisfait de la transposition française de la directive relative à ces déchets (2) qui exige un taux de réutilisation et de valorisation de 85% de leur masse, le constructeur automobile allemand a en effet décidé de s'impliquer contractuellement avec les acteurs du traitement des VHU. La marque souhaite créer une «synergie d'action et un modèle pour le recyclage automobile» entre les trois maillons de la chaîne (le constructeur, le démolisseur et le broyeur). Le groupe Volkswagen est le seul à avoir effectué cette démarche. Le circuit de traitement étant supposé rentable sans soutien financier, le système français prévoit une implication minimale des fabricants de véhicules.

(1) Voir l'article du JDLE intitulé «VHU: Volkswagen mécontent du dispositif français»

(2) Directive 2000/53/CE du Parlement européen et du Conseil du 18 septembre 2000 relative aux véhicules hors d'usage




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus