Voler dans les plumes du réchauffement climatique

Le 30 juin 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une solution pour rafraîchir la volaille.
Une solution pour rafraîchir la volaille.
DR

L’adaptation au changement climatique n’est pas très populaire. Et pour cause. Pour la plupart d’entre nous, elle est synonyme de capitulation devant un phénomène irrépressible. Elle peut aussi évoquer la construction de murs contre la montée du niveau de la mer, de villes toujours plus denses, de profonds changements dans les pratiques agricoles.
A ce propos, l’adaptation de l’agriculture ne sera pas seulement synonyme d’irrigation contrôlée ou d’évolution des rendements. D’ores et déjà, les chercheurs «imaginent» les animaux qui, demain, dans les poulaillers ou les étables, résisteront aux vagues de chaleur annoncées et aux pathogènes thermophiles.

Des volailles thermorésistants

L’institut américain de l’alimentation et de l’agriculture (Nifa) vient d’engager un programme de recherche de 5 ans sur la production animale dans un contexte plus chaud. Doté de 30 millions de dollars (22 M€), il vise notamment à «développer», par croisements, des volailles résistant à la chaleur.

L’équipe de Carl Schmidt (université du Delaware) étudie par exemple, la génétique des poulets des basses-cours ougandaises et brésiliennes, réputés thermorésistants.

Les scientifiques travaillent aussi sur la nourriture des volatiles. Leur objectif: accroître l’apport énergétique des granulés qu’utilisent les éleveurs. De quoi renforcer la résistance des oiseaux tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre imputables à la fabrication des aliments.

Malgré les moyens déployés, la création du Superchicken n’est pas pour demain. Les généticiens de l’université du Delaware, en partenariat avec leurs collègues des universités de l’Iowa et de Caroline du Nord, ont identifié 200 gènes qui pourraient expliquer la résistance à la chaleur des chickens africains et sud-américains. Le poulet climate-friendly risque de se faire attendre.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus