Voitures: pas d’arrangement financier sur les rejets de CO2

Le 17 août 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un entretien accordé à l'édition dominicale du quotidien Bild très populaire en Allemagne, le commissaire européen à l'industrie originaire du même pays, Günther Verheugen, s'est dit opposé à ce que les constructeurs automobiles se libèrent de leurs contraintes environnementales par un arrangement financier. «Je n'envisage pas l'idée que certains constructeurs pourraient se débarrasser financièrement de leurs responsabilités environnementales», a-t-il déclaré, précisant: «La Commission européenne a également décidé que la proposition législative ne devrait pas créer de distorsion en matière de compétitivité entre les constructeurs.»

Dans les années 1990, l'industrie avait conclu un accord volontaire qui visait, pour 2012, une moyenne de 120 grammes de CO2 par kilomètre (g/km) pour les véhicules neufs. Prévoyant un échec puisque, entre 1995 (186 g/km) et 2004 (163 g/km), les émissions carboniques moyennes n'ont pas diminué à un rythme satisfaisant, la Commission a décidé, en février 2007, de proposer un cadre législatif contraignant à l'horizon 2008.

La Direction générale de l'industrie (DG industrie) de la Commission a déjà étudié 46 solutions différentes dont 8 répondent aux critères mis en avant par l'exécutif bruxellois.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus