Voiture: un parc européen un peu moins polluant

Le 20 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les voitures électriques ont représenté 0,07% des ventes en 2011.
Les voitures électriques ont représenté 0,07% des ventes en 2011.

Ça roule toujours, mais ça dégaze moins. L’Agence européenne de l’environnement (AEE) vient de publier les statistiques 2011 du parc automobile européen. Les automobilistes du Vieux continent ont acheté 12,8 millions de voitures, l’an passé, dont 55,2% étaient à motorisation diesel.

Des véhicules moins émetteurs que ceux vendus l’année précédente: 135,7 grammes de CO2 au kilomètre parcouru, en moyenne, contre 140,3 gr en 2010. Optimiste, la commissaire aux affaires climatiques a souligné que «les constructeurs automobiles européens étaient sur la bonne voie pour atteindre les objectifs de 2015». Cette année-là, les véhicules neufs ne devront pas rejeter plus de 130 gr/km sous peine d’amende.

Cette diminution de 3,3% des émissions moyennes est, bien sûr, le fruit du progrès technique, mais aussi de l’achat plus fréquent de modèles de plus petite cylindrée. Depuis 2007, souligne l’AEE, la puissance nominale des voitures neuves a baissé, en moyenne, de 5%.

Les voitures propres ne font pas ou plus recette. Les ventes de voitures roulant au GPLc se sont effondrées: -76% en un an. La conséquence logique du durcissement du dispositif français de bonus/malus. L’électricité n’est pas encore la norme. En 2011, les Européens ont acquis, très exactement, 8.700 voitures électriques, soit 0,07% des véhicules neufs nouvellement immatriculés.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus