Vitesse réduite sur les autoroutes en ville

Le 25 août 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une dizaine de grandes villes sont concernées
Une dizaine de grandes villes sont concernées

Le maire de Valence (Drôme) vient d’obtenir gain de cause. La vitesse maximale sur une autoroute urbaine pourra en effet être réduite, par arrêté préfectoral, à 90 km/h au lieu de 110 km/h actuellement.

 

Le Valentinois Nicolas Daragon avait formulé cette demande le 17 juillet auprès du gouvernement pour réduire la pollution atmosphérique due au trafic routier dans l’agglomération. Chaque jour, sa commune voit en effet défiler 70.000 véhicules en moyenne, avec des pics à 200.000 lors des grandes transhumances. Un record en Europe. Selon l’élu, qui cite une étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS), cette pollution génèrerait 55 morts prématurées par an.

C’est la ministre de l’écologie Ségolène Royal qui lui a répondu le 24 août. Selon elle, l’abaissement de la vitesse à 90 km/h sera possible «à condition que les circonstances de pollution soient remplies». Les autoroutes devront aussi être situées à 300 mètres au maximum du centre ville. Au total, une dizaine de métropoles seraient concernées dont Angers, Lyon, Montreuil, Reims, Strasbourg ou Tours.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus