Victoire des «anti-épandages aériens de pesticides» dans le Sud-ouest

Le 30 juillet 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plus de dérogations accordées par la Préfecture
Plus de dérogations accordées par la Préfecture

Dans un communiqué de presse daté du 27 juillet, la préfecture du Lot annonce qu’aucune dérogation pour l’épandage de pesticides aériens ne sera délivrée en 2012, mettant en avant la possibilité, dans les prochains jours, d’un traitement par lutte biologique contre la pyrale du maïs.

Cette annonce fait suite à une pétition lancée par des associations de défense de l’environnement et des citoyens pour appeler le préfet du Lot à stopper les épandages aériens de pesticides. Il faut dire qu’une vague de protestations déferlait depuis le début de l'été contre cette pratique et notamment dans le Lot.

En 5 jours, plus de 10.000 personnes ont signé la pétition qui a ensuite été remise au bureau du préfet le 23 juillet dernier. Pour Nathalie Chalut-Michel, à l’origine de la pétition: «C’est une première victoire ! Mais il faut que les ministres Stéphane Le Foll et Delphine Batho prennent acte de la mobilisation et qu’avec les autres préfets de France, ils mettent fin aux épandages pour de bon et privilégient les méthodes biologiques alternatives, comme l’annonce la préfecture du Lot».

Dans le département de Haute-Garonne, où des épandages ont été effectués pendant la période de floraison du maïs, les dérogations ne sont plus autorisées. Le préfet a décidé de les suspendre. La chambre d'agriculture de Haute-Garonne a publié un communiqué indiquant que les épandages ne se feraient plus avec des pesticides, mais avec des insectes prédateurs de la pyrale du maïs. «C'est la preuve qu'une alternative biologique est possible», expliquent les opposants lotois.

Et ces derniers de reprendre les propos de Delphine Batho, ministre de l'écologie, qui réclame «l'interdiction pure et simple des épandages aériens».

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus