Vers une tarification progressive en… Chine

Le 22 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les 2/3 de l'eau consommés en Chine servent à l'irrigation.
Les 2/3 de l'eau consommés en Chine servent à l'irrigation.

 

Une semaine après avoir dévoilé sa tarification progressive du kilowattheure, la puissante Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) lève le voile sur un nouveau système de prix de l’eau.

 

Durant les 4 prochaines années, des quotas seront fixés pour chaque catégorie de consommateurs. Ceux qui resteront sous la limite paieront un prix de l’eau inférieur au prix moyen fixé par la CNDR. Le système inverse s’appliquant aux usagers trop assoiffés.

 

Parallèlement, des incitations seront mises en place pour accroitre l’utilisation des eaux «grises»[1] dans l’industrie.

 

Parallèlement, indique Xinhua, le prix de l’eau sera relevé pour les industries grandes consommatrices. En contrepartie, des incitations à l’utilisation d’eau grise seront mises en œuvre. Le but étant de réduire de 30%, en 4 ans, la consommation d'eau par unité de production industrielle.

 

Au final, le plan entend stabiliser, en 2015, les prélèvements d’eau nationaux à un niveau inférieur à 635 milliards de mètres cubes par an.



[1] eaux «grises»: eaux savonneuses issues des lavabos, des douches et bains

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus