Vers une réduction des pesticides dans la viticulture

Le 15 janvier 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Pour contribuer à atteindre l'objectif de réduction de 50% de l'utilisation des pesticides «si possible dans un délai de 10 ans» adopté dans le cadre du Grenelle, le ministère chargé de l'agriculture lance un programme de 900.000 euros visant à financer des projets liés au secteur de la viticulture.

L'appel à projets est géré avec le Cemagref (1). Il «s'adresse aux organismes de recherche et aux instituts de développement-recherche ainsi qu'aux PME qui interviennent en appui aux exploitations viticoles». Trois axes sont privilégiés: les nouvelles modalités pour l'application des traitements phytosanitaires, le matériel végétal résistant aux «bioagresseurs», et l'anticipation des conséquences du changement climatique sur la protection de la vigne dans les divers terroirs.

D'après le Cemagref, la culture de la vigne couvre un peu moins de 3% de la surface agricole utile de la France, mais elle consomme 20% des produits phytosanitaires employés en agriculture, soit «une part très significative».

La date limite de l'envoi des manifestations d'intérêt sous forme électronique est fixée au 22 février, et celle des projets finalisés sous forme électronique au 18 avril.



(1) Institut de recherche pour l'ingénierie de l'agriculture et de l'environnement




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus