Vers une réduction des HAP dans les pneumatiques

Le 13 juin 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le 9 juin, le Parlement européen a adopté le rapport d'Adamos Adamou sur la réduction de l'usage des hydrocarbures aromatiques polynucléaires (HAP) dans les huiles de dilution utilisées dans la production des pneumatiques. Certaines de ces substances ont des effets cancérogènes, mutagènes, et reprotoxiques (CMR). Elles sont soumises au protocole de la Commission économique des Nations unies pour l'Europe (CEE-ONU) relatif aux polluants organiques persistants (1) qui prévoit une réduction des émissions annuelles totales. En France, en 2003, le secteur résidentiel a rejeté environ 85% des 35 tonnes émises, loin devant le transport routier (6%), selon les statistiques du Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphériques (Citepa). Dans les deux cas, les HAP proviennent d'une combustion mal maîtrisée. L'impact de l'usure des pneumatiques qui entraîne l'émission de ces particules dans l'environnement n'est pas évalué par le Citepa. Toutefois, la Commission européenne comme le Parlement estiment que la mise en place d'une directive sur la réduction de l'utilisation des HAP dans les pneumatiques pour le 1er janvier 2010 permettra de «maîtriser les risques possibles pour la santé et l'environnement».



(1) Le protocole fait partie de la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontalière à longue distance




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus