Vers une organisation de l’efficacité énergétique

Le 08 janvier 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Comment contourner le tabou des transferts de technologie, considérés comme le principal outil de développement «propre» des pays en voie de développement, mais redoutés par les pays industrialisés, qui craignent que la Chine et l'Inde ne les pillent industriellement?

Le Japon, les Etats-Unis et l'Union européenne vont proposer, lors du sommet du G8, la création d'une organisation internationale de l'efficacité énergétique. Celle-ci devra étudier et évaluer les mesures permettant la réduction de la consommation d'énergie des pays en développement, Chine et Inde inclus.

Le but de l'organisation sera de faire profiter ces pays de mesures d'efficacité énergétique éprouvées dans les pays développés. L'Agence internationale de l'énergie, basée à Paris et QG probable de ce nouvel organisme, estime qu'en 2030, 45% de la demande en énergie primaire viendra de Chine et d'Inde.

La question sera abordée lors d'une réunion préparatoire des ministres chargés de l'Energie des pays du G8, les 22 et 23 janvier. Ces ministres se rencontreront à nouveau en juin au Japon, et la création de cette organisation sera proposée officiellement lors du sommet du G8, qui se tiendra au mois de juillet dans l'Hokkaido (île la plus au nord de l'archipel japonais).

L'action de la nouvelle organisation devrait surtout porter sur l'efficacité énergétique dans les secteurs du transport, du logement et de l'industrie.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus