Vers une gestion du risque radon au travail

Le 03 septembre 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un arrêté des ministères chargés de l’agriculture et du travail publié dans le Journal officiel du 2 septembre (1) précise les activités ou catégories d’activités professionnelles pour lesquelles doivent être réalisées des mesures d’activité du radon, gaz radioactif cancérogène naturellement émis dans certaines régions françaises. Il évoque également les actions à mettre en œuvre selon les résultats obtenus.

Les activités concernées, exercées plus d’une heure par jour dans des lieux souterrains, comprennent notamment l’entretien et la surveillance de voies de circulation et d’aires de stationnement, les activités hôtelières et de restauration, ou encore les activités liées aux établissements thermaux.

Quand l’activité du radon mesurée dépasse les valeurs fixées par décision de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), les employeurs doivent mettre en œuvre les actions prescrites, qui peuvent être d'ordre techniques (réduction de l’activité du radon), ou organisationnelles (diminution de l’exposition des travailleurs).

Les mesures de radon sont effectuées au moins tous les 5 ans, ou après que la ventilation ou l’étanchéité des locaux ont été modifiées. Les résultats de mesures et les éléments justifiant les actions menées sont transmis par les employeurs à l’ASN et à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

(1) Arrêté du 7 août 2008 relatif à la gestion du risque lié au radon dans les lieux de travail, JORF n°0204 du 2 septembre 2008 page 13740 texte n° 15


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus