Vers une gestion a minima des forêts américaines ?

Le 14 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le ministère américain de l’agriculture (USDA, selon l’acronyme anglais) a présenté, jeudi 10 février, un projet de plan de gestion des forêts publiques, devant succéder à la réglementation en vigueur depuis 1982.

 

Au programme, explique l’USDA: une gestion s’appuyant sur la science qui permette de conjuguer impératifs écologiques et création d’emplois ruraux.

 

«Ce projet de règles donnera les outils permettant de rendre les forêts plus résistantes à de nombreuses menaces, comme les ravageurs, les feux et le changement climatique», explique le secrétaire à l’agriculture, Tom Vilsack.

 

Tout aussi clair, le texte est aussi conçu pour réduire les risques de poursuite régulièrement agités par les organisations environnementales. Et ces dernières sont assez échaudées.

 

Deux exemples. Alors que les règles actuelles stipulent que les gestionnaires des 155 forêts nationales doivent maintenir les conditions assurant la viabilité des espèces terrestres et lacustres, le projet permet à chacun d’entre eux de déterminer les espèces qui méritent une protection.

 

Tout aussi étonnant, le nouveau texte ne prévoit pas réellement de périmètres de protection des sources servant à la production d’eau potable.

 

Si les compagnies forestières et minières n’ont pas encore fait connaître leur réaction, les environnementalistes montent déjà au créneau. «Pour ce qui concerne la protection de la vie sauvage et du milieu naturel, c’est un sérieux retour en arrière», estime Rodger Schlickeisen, président des Defenders of Wildlife, une organisation qui s’est opposée, avec succès, à la dérégulation de la gestion des forêts publiques prévue par l’administration Bush.

 

La concertation sur ce projet de texte doit s’achever le 10 mai prochain, a indiqué l’USDA.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus