Vers un rééquilibrage des filières biocarburants

Le 07 février 2005 par BIP
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La répartition entre filières des agréments relatifs à la production supplémentaire de biocarburants d’ici à 2007 a été annoncée mercredi 2 février par le Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin.

En 2007, 450.000 tonnes par an d’EMHV (ester méthylique d’huiles végétales ou “diester” incorporable au gazole) et 320.000 t/an d’éthanol (filière essence) supplémentaires devront être produites. Soit 800.000 tonnes supplémentaires qui s’ajouteront aux 455.000 tonnes (350.000 t d’EMHV et 105.000 t d’éthanol) faisant l’objet d’agrément en 2004. La filière éthanol représentera 34% de la production totale de biocarburants en 2007, contre 23 % en 2004. Le volume total supplémentaire - 800 000 t en 2007 - est conforme au Plan biocarburants annoncé en septembre 2004 par le Premier ministre. Rappelons que pour 2005, des agréments pour 130.000 t supplémentaires par rapport aux agréments accordés en 2004 seront lancés par appel d’offres communautaires. Une disposition inscrite dans la loi de finances 2005. Du fait d’une exonération partielle de la TIPP accordée aux biocarburants, le coût total de ces nouveaux agréments pour l’Etat s’élèvera à 320 millions d’euros, une perte de recette budgétaire qui viendra s’ajouter aux 170 millions d'euros actuels «L’Etat lancera une seconde étape après 2007 pour se conformer à l’objectif [européen ] de 5,75% de biocarburants à l’horizon 2010», a précisé de son côté le ministère de l’Agriculture. Mais les organisations agricoles auraient souhaité un engagement plus long du gouvernement. Le responsable du dossier éthanol pour les producteurs de blé, de maïs et de betteraves à sucre, Alain Jean Roy, a ainsi estimé que ce premier plan allait «permettre à la production d’éthanol de prendre son essor», mais reste selon lui «très limitatif». Les trois organisations de producteurs concernés vont prendre contact avec le ministre de l’Agriculture, Dominique Bussereau, pour envisager un nouveau plan pour réaliser l’objectif de 5,75 % d’éthanol dans l’essence en 2010. En effet, «il nous semble totalement irréaliste d’attendre 2007. Il faut décider maintenant les investissements dans des unités nouvelles qui commenceront à être en production après 2007.»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus