Vers un nouvel essor de la chimie

Le 19 octobre 2004 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Lea chimie et la pétrochimie demeurent des marchés importants pour les catalyseurs, environ un milliard de dollars (800 millions d'euros) chacun, même s'ils connaissent des difficultés économiques. «On dit souvent que 90% des produits chimiques utilisés dans la vie quotidienne ont déjà vu un catalyseur», plaisante Slavik Kasztalan de l'Institut Français du Pétrole. La pétrochimie fabrique à partir du pétrole à la fois des oléfines, matière première des matières textile et des fibres textile, mais aussi des aromatiques, notamment le benzène. L'industrie possède donc de nombreux débouchés: le bâtiment, la cosmétologie, l'industrie automobile, la papeterie etc.
La recherche dans ce secteur stagne. Innover dans le domaine des catalyseurs permettrait des réactions chimiques plus économes, moins dangereuses, générant moins de sous-produits. La reprise pourrait arriver grâce à la demande asiatique.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus