Vers un nouveau report de l’écotaxe poids lourds?

Le 04 juillet 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un report à janvier 2014 priverait l'Etat de 300 millions d'euros
Un report à janvier 2014 priverait l'Etat de 300 millions d'euros

Attendue depuis 5 ans, l’éco-taxe poids lourds, qui devait s’appliquer à partir du 1er octobre, va-t-elle encore être reportée? France Nature Environnement (FNE) s’inquiète de ce retard potentiel, dans un communiqué diffusé le 3 juillet.

Le même jour, la Fédération nationale des transports routiers (FNTR) a en effet diffusé un communiqué où elle affirme avoir expliqué au ministre des transports Frédéric Cuvillier «l’impossible lancement de l’écotaxe au 1er octobre» et sa demande de report au 1er janvier 2014.  

«Nos préoccupations sur le calendrier de mise en œuvre de la taxe ont été entendues par le ministre. Il m’a assuré que la taxe poids lourds ne sera pas lancée tant que le dispositif ne sera pas fiable. Il m’a également assuré que l’entreprise de transport routier ne sera pas la variable d’ajustement dans la dernière ligne droite», a déclaré Jean-Christophe Pic à l’issue de la réunion avec le ministre des transports.

Lancée lors du Grenelle de l’environnement, et sans cesse reportée, cette taxe a finalement été adoptée le 25 avril dernier, lors d’un vote à l’Assemblée (voir JDLE).  Elle est censée s’appliquer à partir du 1er octobre aux camions de 3,5 tonnes et plus circulant sur le réseau routier non payant. Les recettes attendues s’élèvent à 1,2 milliard d’euros à l’Etat. Un montant destiné à l’Agence de financement des infrastructures de transports de France (Afitf) et compenser aux trois quarts la réduction du budget du ministère de l’écologie (-7% en 2014) (voir JDLE).

«Comment le nouveau ministre aura-t-il les moyens de mettre en œuvre sa politique avec un budget en baisse de 7%, un Président et un Premier ministre qui ne semblent pas très préoccupés par son portefeuille et maintenant la disparition de ressources nouvelles qui devaient compenser le trou creusé?», demande Michel Dubromel, responsable du dossier transports à FNE.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus