Vers la fixation de nouvelles doses hebdomadaires tolérables pour le mercure dans les aliments

Le 07 janvier 2013 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 03/01/2013 par Laurine Arnaud

Substances indésirables > Contaminants



Dans un communiqué du 20 décembre 2012, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) présente les conclusions d'une étude sur la présence de mercure dans les aliments, réalisée par le groupe d'experts sur les contaminants de la chaîne alimentaire (groupe Contam), en novembre 2012. Dans cet avis, l'Autorité propose de nouvelles doses hebdomadaires tolérables (DHT) pour deux types de mercures présents dans les poissons et les fruits de mer : le méthylmercure et le mercure inorganique.
Le méthylmercure est la forme prédominante du mercure. On peut en retrouver dans les poissons et autres fruits de mer. Le mercure inorganique est moins toxique et peut également être trouvé dans les poissons et les fruits de mer ainsi que dans certains plats cuisinés. 
 
Après examen de nouvelles informations scientifiques sur la toxicité de ces formes de mercure, l'Efsa propose les DHT suivantes :
- 4 microgrammes par kg de poids corporel (mg/kg mc) pour le mercure inorganique ; 
- 1,3 mg/kg (mc) pour le méthylmercure.
 
Ces nouvelles doses pourraient remplacer celles établies en 2003 et 2010 par le Comité d'experts mixte FAO / OMS sur les additifs alimentaires (JECFA).
 
Pour information, les DHT actuelles fixées par le JECFA sont de 4 mg/kg (mc) pour le mercure inorganique et de 1,6 mg/kg (mc) pour le méthylmercure.
 
Sources : Communiqué de l'Efsa, Mercury in food – EFSA updates advice on risks for public health, 20 décembre 2012
 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus