Veolia va exploiter la station d’épuration Seine Amont

Le 20 septembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La station d'épuration de Valenton est la deuxième plus grande en Europe
La station d'épuration de Valenton est la deuxième plus grande en Europe

Le groupe Veolia a remporté le contrat de l’usine de traitement des eaux usées de Valenton (Val-de-Marne), la deuxième plus grande installation d’Europe après celle de Vachères (Yvelines).

C’est un énorme contrat que Veolia a pris à Suez, à l’occasion de son renouvellement. Portant sur 397 millions d’euros sur 12 ans, celui-ci entrera en vigueur le 1er avril 2018. Il vise l’exploitation de l’usine de traitement des eaux usées de Valenton, dont la capacité s’élève à 600.000 mètres cubes par jour et qui expérimente depuis deux ans la production de biogaz liquéfié à partir des eaux usées.

 

Direction partagée

Ce contrat repose par ailleurs sur une Société d’économie mixte à opération unique (Semop), un statut instauré en 2014. Son conseil d’administration sera ainsi composé à 60% par des représentants de Veolia et à 40% d’élus du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap), dont le président de la Semop. Deux cadres dirigeants du Siaap feront aussi partie du comité de direction de l’usine et des réunions hebdomadaires, de façon à «renforcer la maîtrise publique», selon Jacques Olivier, directeur général du Siaap, qui reste maître des investissements de modernisation de l’usine.

Le précédent contrat, d’une même durée de 12 ans, avait été accordé à Suez en 2005.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus