Veolia se positionne sur le démantèlement des navires

Le 29 janvier 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué du 28 janvier, Veolia propreté a annoncé que la préfecture de la Gironde avait autorisé l'entreprise à exploiter un centre de démantèlement de navires et de valorisation de matériaux à Bassens sur le port autonome de Bordeaux.

«Le site a la particularité de comprendre une cale sèche en excellent état permettant le démantèlement de navires de grande taille, précise le communiqué. Le terrain attenant à la cale sera utilisé pour les opérations de préparation des matières métalliques issues du démantèlement en vue de leur expédition par voie d'eau vers les filières de valorisation.»

Veolia veut devenir «l'acteur référent du recyclage et de la gestion des produits en fin de vie». Après la décision de Jacques Chirac, en février 2006, de rapatrier le Clemenceau d'Inde, la fin de vie des navires pourrait devenir un important marché européen.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus