Véhicules électriques: Renault rafle la part du lion

Le 28 octobre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
C’est le premier gros succès de la stratégie «électrique» de Renault. Vendredi 28 octobre, les ministres en charge de l’écologie et de l’industrie ont rendu public le premier résultat d’un important appel d’offres de véhicules électriques.
 
Cette commande groupée, pilotée par Jean-Paul Bailly, PDG du groupe La Poste, et coordonnée par l’Union des groupements d’achats publics (Ugap) était prévue par le plan national Véhicule décarboné, rappelle un communiqué commun aux deux ministères.
 
«Elle a permis d’organiser et de fédérer les besoins des entreprises publiques, de 18 entreprises privées (ADP, Air France, Areva, Bouygues, EDF, ERDF, Eiffage, France Telecom Orange, GDF Suez, Suez environnement, GRT Gaz, GrDF, RATP, Saur, SNCF, Spie, Vinci et Veolia), des collectivités locales et de l’Etat afin d’atteindre une masse critique permettant de faire naître une offre de véhicules électriques compétitive et pérenne.»
 
A l’issue d’une procédure de mise en concurrence sous forme de dialogue compétitif, la commande groupée a abouti à l’attribution de deux lots: 15.637 véhicules Renault Kangoo électriques pour une période de 4 ans; 3.074 véhicules Peugeot Ion, pour une période de quatre ans également.
 
Les principaux utilisateurs seront La Poste (10.000 Kangoo), ERDF (1.500 Kangoo), l’Ugap (1.200), Veolia Environnement (510), GDF Suez 450) et Spie (330), indique Renault dans un communiqué.
 
Lancée en 2009, la commande groupée prévoyait un troisième lot pour des citadines de 4 à 5 places, qui n'a pas encore été attribué. L'occasion, peut-être, pour le groupe Bolloré d'obtenir un lot de consolation?


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus