Véhicules électriques: Paris vise les professionnels

Le 12 janvier 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un plein pour 2 euros.
Un plein pour 2 euros.
VLDT

La capitale propose depuis ce mardi 12 janvier un nouveau réseau de bornes de recharge de véhicules électriques.

 

La ville de Paris continue de viser les professionnels pour développer le véhicule électrique. Ce mardi 12 janvier, Christophe Najdovski présentait une nouvelle offre de recharge. Baptisé BeLib’, ce dispositif est mis en œuvre, pour le moment, sur 5 emplacements situés dans Paris intra muros. «60 emplacements seront équipés d’ici la fin du mois d’avril», précise le maire-adjoint en charge des transports. Généralement installées sur des emplacements de livraison, ces bornes sont universelles: elles acceptent donc les prises «allemandes» et «françaises».

2 euros le plein

Les prises de 22 kilowatts permettent d’effectuer des recharges rapides: le plein est effectué en une heure ou le quart de la charge peut être atteint en un quart d’heure. La tarification est avantageuse: 25 cents par quart d’heure de charge, durant la première heure, pendant la journée. Au-delà, le tarif passe à 4 euros/quart d’heure. La nuit, la charge lente (en 6 à 8 heures) est gratuite, pour les professionnels comme pour les particuliers. «En gros, un plein revient à 2 € environ», estime l’élu écologiste. Avant cela, il faut toutefois acquitter un droit d’usage, dont le coût avoisine les 15 €.

D’un montant supérieur à 10 M€, l’installation de BeLib’ a été soutenue par la région Ile-de-France et par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), respectivement à hauteur de 1,2 et 1,9 M€.

Conçu et exploité jusqu’à novembre par la Sodetrel (une filiale d’EDF)[1], BeLib’ complète le dispositif AutoLib’ de location de véhicules électriques dédié aux particuliers. Ensemble, les deux systèmes mettront à disposition environ 800 points de recharge, auxquels s’ajouteront les 200 prises installées dans les parkings souterrains mis en concession par la capitale.

Paris ne se contente pas de développer son réseau de bornes. La ville-lumière propose aux professionnels une aide à l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable, complémentaire de celle de l’Etat, pouvant atteindre 9.000 € (6.300 pour les taxis).

 

 



[1] La ville lancera un appel d’offres pour l’exploitation et la maintenance

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus