Véhicules électriques: les Allemands sont mécontents

Le 02 avril 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La hantise de la déficience de la borne.
La hantise de la déficience de la borne.
VLDT

Les propriétaires s’agacent de la faiblesse de l’autonomie et des problèmes rencontrés aux bornes de recharge.

L’enthousiasme est retombé chez les automobilistes allemands ayant récemment troqué le moteur thermique pour l’électrique. Comme chaque année, Consultancy Uscale a sondé 1.200 propriétaires de voitures électriques.

L’édition 2020 de ce sondage montre que 59% des personnes interrogées sont satisfaites de leur véhicule, contre 77% l’an passé. Pire, 13% déconseillent les amateurs d’acquérir une voiture du même modèle que le leur : un taux deux fois supérieur à celui observé en 2019.

les déficiences des bornes

«Jusqu’à récemment, les acheteurs de voitures électriques étaient d’enthousiastes pionniers, indique Axel Sprenger, dans un entretien accordé à Clean Energy Wire. Maintenant, ces usagers voudraient utiliser normalement leur véhicule. Or, le système n’est pas prêt pour la massification», précise le fondateur de Consultancy Uscale.

Sans surprise, le manque d’autonomie des véhicules à batterie et le manque de fiabilité des bornes de recharge sont les points noirs les plus régulièrement évoqués. Plus de 80% des sondés ont connu des déboires avec les bornes: recharge interrompue, durée de la charge plus longue qu’annoncé.

Les trompettes de la renommée sonnent bien fort au passage des allemandes électriques. Interrogés sur leurs préférences, les automobilistes allemands plébiscitent les … Allemandes électriques, qui devancent les électriques japonaises, talonnées par les Françaises. Loin derrière le peloton gravitent les voitures coréennes et les américaines. Mauvaise publicité pour Tesla.