Véhicule non thermique: la guerre des recharges

Le 12 février 2018 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Recharger à tout prix.
Recharger à tout prix.

Deux nouvelles offres pour recharger les batteries des véhicules non thermiques viennent d’être lancées. Vont-elles concurrencer le projet ZEV?

La voiture thermique tient encore bon dans le cœur des Français… En janvier 2018, 1.936 véhicules électriques ont été immatriculés en France, auxquels s’ajoutent 956 nouvelles unités hydrides rechargeables, selon le décompte de l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere). Soit un peu plus de 1% des ventes de véhicules légers. La bonne nouvelle, c’est que les opportunités pour les recharger semblent galoper plus vite que le marché… Deux nouvelles offres viennent d’arriver sur le marché.

 

40 M€ levés par Cityscoot. Le loueur de scooter électrique, après avoir bombardé 1.600 unités en Ile-de-France met le cap sur Nice et Lyon.

Offre Verte pour auto

La première, portée par EDF, permet de faire biberonner à sa voiture des kilowattheures (kWh) bon marché (le tarif est réduit de 40% la nuit et le week-end) et produits à partir de sources d’énergies renouvelables et certifiées par le mécanisme des garanties d’origine. Cette offre Vert Electrique Auto prendra son sens quand les quelque 1,5 million de véhicules électriques et hybrides rechargeables attendus en 2025 seront en circulation.

 

Pile à combustible vs électrique?

Beaucoup plus confidentiel, mais technologiquement pionnier en France: le développement de projets éoliens visant à stocker l’électricité produite sous forme d’hydrogène pour alimenter des véhicules. Un projet expérimental va être lancé par VDN Group à Tupigny (Aisne), qui proposera deux véhicules en libre-service utilisables gratuitement par les habitants à proximité du parc éolien en cours d’implantation près du village. Faudra-t-il bientôt choisir son camp entre les véhicules à pile combustible et les véhicules électriques? Pas sûr. La région Auvergne-Rhône-Alpes milite pour le développement du véhicule électrique à pile à combustible. Dans les prochaines années, un millier de voitures à long rayon d’action pourraient sillonner les routes régionales, alimentées par 20 stations de recharge et 15 électrolyseurs. Environ 70 millions d’euros seront investis sur 10 ans pour mettre en œuvre ce programme Zero Emission Valley (ZEV).  

 

L’opération ‘Tous ensemble pour le covoiturage’ est prolongée de 6 mois jusqu’en juin 2018, pour inciter les Franciliens à covoiturer en bonifiant la prime du conducteur, en diminuant le coût pour le voyageur ou bien en associant les deux mesures. Citygoo annonce être la première plateforme -sur 17- à avoir atteint lors du premier trimestre les 25.000 trajets qui permettent d’accéder à une aide de 50.000 € par entreprise. Autre nouvelle dans le ‘court-voiturage’: la Maif, Sodexo et la RATP investissent 3 M€ d’euros dans Klaxit, un leader du secteur, qui devrait se spécialiser dans les grandes entreprises mal desservies par les transports communs.

 

 

 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus