Varsovie et Bruxelles trouvent un compromis

Le 18 mars 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les industriels polonais qui doivent maîtriser leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) connaissent enfin leurs allocations de quotas. Voilà des mois que le gouvernement polonais et la Commission européenne sont en désaccord sur le volume annuel de quotas d’émission de GES dont pourront bénéficier les industriels polonais soumis à l’ETS. Dans la version initiale de son plan national d’allocation de quotas (2008-2012), Varsovie entendait allouer 284,6 millions de permis par an. Un volume jugé très excessif par l’exécutif européen qui n’a voulu accorder aux obligés polonais que 208,5 millions de quotas par an. Attaquée devant la Cour européenne de justice, cette dernière décision a finalement été cassée, ouvrant la voie à de nouvelles négociations. Entretemps, la crise est passée par là et les industriels polonais ont réduit leurs rejets polluants. Comme l’indique Reuters, mardi 16 mars, le gouvernement de Donald Tusk a finalement accepté le montant que Bruxelles entendait lui imposer.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus