Valorie dénonce le nouveau cahier des charges de la filière déchets d'emballages

Le 25 mai 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le nouveau cahier des charges vise la période 2017-2022
Le nouveau cahier des charges vise la période 2017-2022

Dans un communiqué daté du 24 mai, la société Valorie dénonce notamment l’iniquité du nouveau cahier des charges de la filière Emballages.

 

Le cahier des charges de la filière Emballages n’a pas fini de faire couler de l’encre. Candidate à l’agrément, Valorie formule trois critiques principales du texte transmis par le ministère de l’écologie le 11 mai dernier. A commencer par son excessive complexité. «La charge de travail pour réaliser la déclaration des adhérents est tellement importante que l’éco-contribution est aujourd’hui perçue comme un processus administratif par la plupart des entreprises et non comme un investissement en faveur du recyclage», juge Valorie. Résultat: le manque de lisibilité du barème amont le déconnecte de ses objectifs d’éco-conception.

 

Deuxième grief: un coût jugé à la hausse pour les producteurs d’emballages, que Valorie chiffre à 4 milliards d’euros pour la durée de l’agrément (6 ans).

 

Enfin, le cahier des charges est vu comme pénalisant pour les nouveaux candidats puisqu’il reporte d’un an, à janvier 2018, le début officiel de l’activité et favorise ainsi les sociétés existantes comme Eco-emballages, qui disposent de trésorerie. Valorie avait d’ailleurs saisi l’Autorité de la concurrence en février dernier.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus