Valeurs limites d’exposition professionnelle

Le 23 mars 2006 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) vient d’actualiser son dossier sur les valeurs limites d’exposition professionnelle. Certaines activités professionnelles exposent les travailleurs à des substances en suspension dans l'atmosphère (gaz, vapeurs, aérosols...), qui présentent des dangers pour la santé. Pour prévenir l’apparition de pathologies d'origine professionnelle dues à l'exposition à l’un de ces polluants, il convient de réduire le plus possible cette exposition et d’en fixer la limite. C’est pourquoi, on définit des niveaux de concentration dans l'atmosphère à ne pas dépasser, appelés valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP). Ces dernières sont fixées par le ministère chargé du travail, quelques valeurs étant aussi recommandées par la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Pour quelque 400 produits chimiques, elles sont indicatives et doivent être considérées comme des objectifs minimaux. Pour certaines autres, elles sont contraignantes: poussières, amiante, benzène, chlorure de vinyle, plomb, quartz, etc. Les valeurs limites ne sont pas définitives. Elles sont révisées périodiquement en fonction de l'état des connaissances.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus