Utilisation des eaux de pluie: la DG santé reparle des risques

Le 15 octobre 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Suite à la publication de l'arrêté du 21 août définissant les usages des eaux de pluie à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments (1), la Direction générale (DG) de la santé revient dans un communiqué sur les risques sanitaires posés par de telles installations. Evoquant tout d'abord l'intérêt de récupérer les eaux issues des toitures «dans un contexte de gestion de la rareté de l'eau et plus particulièrement l'été», elle insiste néanmoins sur les précautions à prendre pour les usages domestiques autorisés que sont l'alimentation des toilettes, le lavage des sols et, «à titre expérimental et sous conditions», le lavage du linge. «Des règles d'hygiène rigoureuses doivent être respectées afin d'éviter tout risque sanitaire. L'eau de pluie n'est pas potable, car elle présente une contamination microbiologique et chimique supérieure aux limites de qualité retenues pour l'eau potable distribuée par le réseau public», rappelle le communiqué.

Comme indiqué dans l'arrêté (2), la DG santé précise qu'un réseau spécifique pour l'eau de pluie doit être installé, distinct du réseau public de distribution d'eau potable, et que le réseau d'eau de pluie et les points d'usage sont à signaler clairement. Outre le risque sanitaire pour une personne buvant de l'eau de pluie, elle insiste sur le fait que si une connexion était réalisée, le réseau public d'eau potable pourrait en effet être «contaminé par l'eau de pluie à l'occasion d'une chute de pression».



(1) Arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments, JO n°0201 du 29 août 2008



(2) Voir l'article du JDLE «Eaux de pluie: l'arrêté sur les utilisations enfin publié»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus