USA : alerte à la salmonelle

Le 24 août 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les Etats-Unis font face à une contamination d’œufs frais par la salmonelle enteritidis. L’Agence américaine de sécurité sanitaire de l’alimentation et des médicaments (FDA selon l’acronyme américain) lance une alerte au risque de salmonellose pour la population (voir communiqués du 19 et 20 août)

Un demi-milliard d’œufs ont déjà été rappelés par les autorités depuis mi-août, selon les chiffres des professionnels de la filière. La ferme Wright County Egg a d’abord demandé que les œufs de 3 de ses 5 fermes soient retirés de la consommation, avant d’étendre ce retrait à toute sa production le 18 août dernier (380 millions d’œufs).

La FDA et l’Etat du Minnesota ont par la suite identifié les fermes Hillandale dans l’Iowa comme la seconde source potentielle de salmonellose. Le producteur a donc rappelé ses produits le 20 août, en prévention. Krita Eberle, responsable à l’organisation des producteurs Egg Safety Center, parle de 170 millions d’œufs infectés à la salmonelle pour ce dernier producteur. 

La Salmonella enteritidis (SE) se loge à la surface de la coquille mais elle peut aussi se trouver à l’intérieur d’œufs apparemment intacts. La bactérie, logée dans les ovaires de la poule, est transmise aux œufs, elle est donc présente dès la conception de l’œuf, avant la formation de la coquille, insiste l’Institut national de veille sanitaire (InVS).

Plus délicate, la question de l’origine de la transmission aux volailles. La FDA et le Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC en américain) ont envoyé sur place des équipes de scientifiques et d’épidémiologistes pour identifier la source de cette forte contamination. « Les causes de l’infection dans les fermes sont encore indéterminées », a indiqué lors d’une interview télévisée du 23 août Margaret Hamburg, commissaire de la FDA. Déjà, les associations montent au créneau : « Le confinement des volailles en cage fait progresser l’infection de salmonelle chez les oiseaux, mais aussi leurs œufs et les consommateurs des œufs de cage », a écrit la Société humaine des Etats-Unis la semaine dernière dans un courrier adressé aux producteurs de l’Iowa.

La question divise les scientifiques. « On ne sait pas quel type d’élevage est le plus sûr », résume Jeffrey D. Amstrong, doyen du département d’agriculture et des ressources naturelles à l’université du Michigan.

Quoi qu’il en soit, les autorités prennent leurs précautions pour éviter une épidémie dans tout le pays. Une contamination humaine à la salmonelle engendre habituellement de la fièvre, des diarrhées, nausées, vomissements et douleurs abdominales.

« La cuisson des œufs suffit à arrêter la transmission de la salmonelle », dédramatise néanmoins l’InVS. A ce sujet, la FDA déconseille la consommation d’œufs crus (mayonnaise, tiramisu, mousse au chocolat).

Selon l’Agence américaine, la bactérie aurait déjà contaminé des centaines de personnes aux Etats-Unis. 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus