Uruguay: polémique sur des usines à papier

Le 20 mai 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Deux projets d'usine de pâte à papier en Uruguay provoquent la colère des mouvements écologistes. Le premier projet, du groupe finlandais Botnia, second producteur de cellulose en Europe, s'élève à 840 millions d'euros et le deuxième, de la société espagnole Ence, devrait coûter près de 474 millions d'euros. Les écologistes dénoncent l'impact sur l'environnement que provoqueraient ces deux sites, notamment en termes d'odeurs et de boues rejetées. D'autant que cette pollution pourrait avoir des conséquences néfastes sur le développement touristique de la ville argentine voisine de Gualeguaychu qui aurait attiré 100.000 touristes en 2004, selon le gouverneur local, soit un revenu pour la commune de 6,4 millions d'euros. L'apport économique de ces projets vient amplifier la controverse: selon des études américaines, le projet de Botnia permettrait la création de 300 emplois directs et 3.000 indirects, et une hausse de 1,6% du produit intérieur brut (PIB), une aubaine pour un pays en pleine crise économique. L'entreprise s'est toutefois engagée à appliquer les normes environnementales en vigueur en Europe avec l'aide notamment de technologies modernes.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus