Une taxe sur l’aviation aux Pays-Bas

Le 03 octobre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

L'association des compagnies aériennes européennes (AEA) critique, dans un communiqué du 2 octobre, la décision du gouvernement néerlandais de taxer les passagers des vols européens et de moins de 2.500 kilomètres (11,25 euros) et intercontinentaux (45 euros). «La taxe a été présentée comme une mesure environnementale, bien que les revenus (350 millions d'euros annuels) ne soient pas utilisés à des fins environnementales, ni pour des projets d'infrastructure dédiés à la réduction de l'impact de l'aviation sur l'environnement», note l'AEA. Le lobby insiste à nouveau sur l'importance des efforts du secteur aérien –les émissions de gaz à effet de serre par passager et par kilomètres ont diminué de 20% ces 10 dernières années- et sur le rôle d'une meilleure gestion du trafic, plus efficace, selon l'AEA, que la mise en place d'une taxe ou d'un système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre. De son côté, le gouvernement des Pays-Bas estime qua sa réforme prévue pour 2008 entraînera une réduction de 11 à 13% du nombre de passagers dans les aéroports néerlandais, et de 9% des émissions carboniques.




Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus