Une source exhaustive d’informations dans les 27 Etats membres

Le 29 juin 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le 23 juin, la fédération européenne des associations nationales des services de l’eau et d’assainissement (Eureau) a réalisé une première: la publication de statistiques complètes et exhaustives sur le secteur de l’eau dans l’Union européenne en 2008, ainsi qu’Etat membre par Etat membre dans un document constituant un véritable paradis pour professionnels du secteur et curieux.

Dans son état des lieux européen (pages 78 à 91), l’organisation professionnelle aborde la question de la disponibilité de la ressource, se situant à 5.000 mètres cubes par habitant et par an, avec de très fortes disparités: 552.536 m3/hab/an pour l’Islande et 79.254 pour la Norvège (pays membres d’Eureau) contre moins de 100 pour Malte. Le même bilan est aussi réalisé en mètre cube par kilomètre carré par an, ainsi qu’en million de mètres cubes par an et par pays.

Viennent ensuite les sources alimentant le réseau et les usages de l’eau: à 80% issues des eaux souterraines, avec là encore de très fortes disparités. L’indice d’exploitation de l’eau varie lui aussi, en fonction de la disponibilité de la ressource: 48% en Italie contre un peu plus de 0% en Islande. Si l’eau utilisée pour refroidir les centrales de production électrique est prise en compte, la moyenne européenne de cet indice passe de 6,5% à 11,5%.

Eureau classe aussi les pays utilisant le plus d’eau pour l’agriculture. L’Italie et l’Espagne sont dans le top 5 (autour de 24.500 millions de m3/an), très loin devant la Grèce, le Portugal et la France (de 4.000 à 7.000 environ). Le même bilan est fait pour les usages industriels et la consommation d’eau.

La population desservie par les services de distribution d’eau est évaluée entre 65 et 70% en Roumanie, Lituanie, Estonie, Lettonie et à Chypre, contre presque 100% dans la plupart des «vieux» Etats membres. Cette proportion est moindre du côté de l’accès à l’assainissement. De 15 à 40% en Croatie, Bulgarie, Slovénie, Roumanie, à Chypre et Malte, contre plus de 95% aux Pays-Bas, en République tchèque, au Royaume-Uni, Luxembourg et en Allemagne.

70% de la population des pays membres d’Eureau sont desservis par un opérateur public ou mixte. Cette proportion est de 80% pour l’assainissement. Plus de 50% de la population française, tchèque et britannique est desservie par des opérateurs privés ou mixtes pour les deux services de l’eau.

Ces services pourvoient 600.000 emplois pour plus de 70.000 services de l’eau, générant un chiffre d’affaires annuel de 72.000 millions d’euros. Les investissements annuels dans le secteur représentent plus de 33.000 millions €.

Par ailleurs, en 8 rubriques, Eureau fait un point sur le secteur de l’eau Etat membre par Etat membre (pages 20 à 77): le membre national de l’organisation, ainsi que les autres organisations du secteur; les fondements de la législation; les institutions responsables de la gestion du secteur; l’organisation politique et administrative du secteur; le prix des services de l’eau; les statistiques générales de la population desservie; les ressources en eau et leur usage; l’organisation des services de l’eau (chiffre d’affaire, investissements, taille du réseau, nombre d’opérateurs)…


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus