Une région allemande condamnée à réduire ses émissions

Le 03 octobre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Et si l'on interdisait les voitures diesel, s'interrogent les magistrats?
Et si l'on interdisait les voitures diesel, s'interrogent les magistrats?

Pour la première fois, la région de Rhénanie du Nord-Wetphalie est contrainte par la justice à réduire, à Düsseldorf, les émissions de dioxyde d’azote (NO2) d’ici à janvier 2018.

 

C’est une belle victoire pour l’ONG Deutsche Umwelthilfe (DUH) –membre de l’association européenne Transport & Environment- dont l’une des 15 actions en justice vient d’aboutir devant la Cour constitutionnelle de Düsseldorf.

Les magistrats ont ainsi condamné, à la mi-septembre, le conseil (Landesregierung) de la région la plus peuplée d’Allemagne à adopter une stratégie sur la qualité de l’air. Objectif: réduire les concentrations de dioxyde d’azote à des niveaux acceptables. La Cour va même plus loin, recommandant à l’exécutif de Rhénanie-du-Nord-Westphalie d’interdire les véhicules diesel comme mesure-phare de son futur plan.

«Nous n’avons jamais eu de recommandation aussi claire en faveur de l’interdiction des véhicules diesel au nom de la qualité de l’air. C’est une première dans toute l’histoire judiciaire allemande. La région ne peut plus se cacher derrière l’inaction du gouvernement fédéral», s’est félicitée Dorothee Saar, en charge de la pollution atmosphérique à DUH.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus