Une prime à la casse plus chère que prévu

Le 09 juin 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le coût de la prime à la casse automobile sera «largement» supérieur aux 220 millions d’euros prévus par le gouvernement, en raison du succès du dispositif, a déclaré ce matin le secrétaire d’Etat à l’industrie, Luc Chatel, sur la radio BFM.
La prime à la casse a été mise en place en décembre dernier par le gouvernement. Elle consiste au versement d’une prime de 1.000 euros aux automobilistes mettant leur véhicule de plus de 10 ans à la casse, parallèlement à l’achat d’un véhicule neuf émettant moins de 160 grammes de CO2 par kilomètre. Le dispositif est prévu pour durer jusqu’à fin 2009.
A mi-parcours, le secrétaire d’Etat a évalué l’engagement de l’Etat à environ 190 millions d’euros. Le dispositif a bénéficié jusqu’ici à 175.000 véhicules et est supposé avoir permis d’éviter un effondrement du marché automobile français, qui n’a reculé que de 1,4% sur les cinq premiers mois de l’année. Le marché européen a reculé de 15,9% en 4 mois.
Sur BFM, Luc Chatel a indiqué vouloir étudier à l’automne un dispositif de sortie de la prime à la casse avec les professionnels de l'automobile pour éviter une brusque chute des ventes début 2010.