Une pause pour l’éolien marin européen?

Le 28 juillet 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
114 turbines raccordées aux réseaux européens depuis le 1er  janvier.
114 turbines raccordées aux réseaux européens depuis le 1er janvier.
DR

Le rythme des investissements dans l’éolien offshore européen semble ralentir.

La mise en service de fermes éoliennes marines bat-elle de l’aile en Europe? On est tenté de le croire à la lecture des dernières statistiques publiées mercredi 27 juillet par Wind Europe.

114 turbines raccordées

Selon le lobby éolien européen, 114 turbines (toutes construites par Siemens) ont été raccordées au réseau au cours du premier semestre le long des côtes du Vieux monde. Pour une puissance totale de 511 mégawatts (MW). C’est 80% de moins que l’année passée. Il faut même remonter à 2011 pour enregistrer un aussi mauvais score pour la même période. Ces machines équipent 4 parcs: Westermeerwind (Pays-Bas), Gemini (Pays-Bas), Gode Wind 1&2 (Allemagne).

Sans surprise, la puissance unitaire des machines progresse. En 2000, la puissance moyenne des éoliennes tournait autour de 2 MW. Six ans plus tard, elle avait progressé de 50%. La puissance moyenne des turbines installées au premier semestre s’établit à 4,6 MW: 15% de mieux qu’en 2015.

Pour autant, 182 machines ont aussi été mises à l’eau. Elles attendent toujours leur raccordement au réseau de transport. Et 177 fondations ont été installées et n’attendent plus que l’aérogénérateur.

14 milliards d'investissementS

Actuellement, 13 fermes sont en cours de réalisation aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique et au Royaume-Uni, totalisant une puissance totale de 2,9 gigawatts (GW). Et ça n’est pas fini. Depuis le 1er janvier, les financements de 7 nouveaux projets ont été bouclés. Ces 3,7 GW de capacités futures représentent un investissement de 14 milliards d’euros. C’est deux fois mieux que durant le premier semestre 2015.

Le rythme pourrait toutefois ralentir dans les prochains mois. Wind Europe estime que des décisions finales d’investissement pourraient être prises pour 4 gros parcs belges et allemands d’ici juin 2017, totalisant 1,4 GW de capacités nouvelles et 5,2 Md€ d’investissements.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus