Une pause dans l’exploitation des fonds marins?

Le 18 février 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des scientifiques américains mettent en garde contre une ruée destructrice vers les fonds océaniques
Des scientifiques américains mettent en garde contre une ruée destructrice vers les fonds océaniques

Un nouvel appel contre l’exploitation des fonds marins a été signé, le 17 février à Chicago, par des scientifiques à l’occasion du congrès annuel de l’Association américaine pour l’avancement des sciences (AAAS).

Ils appellent à stopper la ruée vers les grands fonds, le temps de mettre en place une gestion efficace de ces espaces et de définir des méthodes d’exploitation préservant l’environnement.

 

A titre d’exemple, les chercheurs ont cité l’utilisation par les pêcheurs des filets maillants, particulièrement destructeurs des écosystèmes.

 

Les grands fonds marins sont de plus en plus convoités par les fabricants de produits technologiques (téléphones portables, voitures hybrides), à la recherche de minéraux et de métaux rares. La fabrication d’une Toyota Prius, par exemple, nécessite 10 kilogrammes de lanthane, une terre rare présente dans certaines formations géologiques sous-marines.

 

«L’océan profond est un vaste réservoir de ressources. Si certains procédés d’exploitation ne sont aujourd’hui pas viables économiquement, ils le seront peut-être dans 50 ans. C’est pourquoi nous devons lancer dès aujourd’hui des études environnementales approfondies», affirme Cindy Lee Van Dover, directrice du laboratoire marin de l’université de Duke (Beaufort, Caroline du Nord). «Nous avons besoin d’une coopération internationale et d’une nouvelle structure dédiée aux fonds océaniques», a renchéri Lisa Levin, de l’institut océanographique de San Diego (Californie).

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus