Une nouvelle plainte déposée par les victimes du Probo Koala

Le 29 septembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Probo Koala a déversé plus de 400 tonnes de déchets toxiques à Abidjan en août 2007
Le Probo Koala a déversé plus de 400 tonnes de déchets toxiques à Abidjan en août 2007

Une centaine de milliers de victimes ivoiriennes du Probo Koala ont entamé une nouvelle action judiciaire, le 27 septembre à la Cour d’Amsterdam, contre la multinationale Trafigura.

 

Cette action sera-t-elle la bonne? Après plusieurs échecs, dont celui de la fondation néerlandaise UVDTAB (représentant 111.000 victimes) en novembre dernier, une nouvelle bataille est engagée contre l’affréteur du navire qui a déversé illégalement plus de 400 tonnes de déchets toxiques dans 17 sites d’Abidjan dans la nuit du 19 au 20 août 2006. Ce déchargement, intervenu après une escale à Amsterdam, avait causé la mort de 17 personnes et provoqué des dizaines de milliers d’intoxications.

La nouvelle plainte a été déposée par la Fondation néerlandaise des victimes des déchets toxiques. «Trafigura s’est méconduite en déversant ces déchets en Côte d’Ivoire, et doit passer à la caisse», a affirmé son avocat Bojan Dekker. Pour mémoire, les précédentes actions avaient été rejetées en raison d’irrégularités dans les données personnelles des victimes.

Aucune condamnation pénale

Trafigura, qui a toujours nié sa responsabilité, n’a encore jamais été condamné par un tribunal pour le déversement des déchets. La société a seulement versé 157 millions d’euros à la Côte d’Ivoire, suite à un accord conclu à l’amiable en février 2007 avec Abidjan, pour financer les opérations de nettoyage des sites. Elle a aussi payé 33 M€ pour 30.000 victimes dans le cadre d’un accord conclu au Royaume-Uni.

La Cour d’Amsterdam rendra son verdict dans 6 semaines.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus